Le Cadre Noir


Toujours associé historiquement à la ville de Saumur, ce corps de cavaliers d’élite a fait connaitre son nom dans le monde entier, et ses traditions équestres font désormais partie du Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité.


Outre cette tenue noire, caractéristique et qui lui a donné son nom, les écuyers portent un bicorne -surnommé « lampion », ont la « cravache à trois viroles » et, comme les chevaliers du moyen âge ou la garde républicaine, des « éperons d’or »



Colonel François de Beauregard

écuyer en chef de 1984 à 1991


Pour la petite histoire, la forme de ce bicorne, porté « en bataille » permet au maître manège de juger au premier coup d’œil la rectitude du port de tête des écuyers et l’homogénéité de l’ensemble présenté.

Nom d’usage depuis 1898, année à partir de laquelle la couleur noire a remplacé les tons bleus pour répondre aux souhaits des élèves « fashionables » de l’époque, le nom Cadre Noir s’est juridiquement imposé à partir de 1986. Il regroupe désormais les cavaliers formateurs et enseignants auprès de l’Ecole Nationale d’Equitation, issus d’une sélection sévère et experts en techniques équestres.

Maintien des traditions ou réminiscence du passé, l’Ecuyer en Chef est toujours le « Grand Dieu ». L’actuel, le 37° à porter ce titre, est le colonel Patrick Teisserenc.

Ce maintien des traditions n’exclut le progrès : le Cadre Noir accueille désormais des femmes, qui lui apportent une touche complémentaire de grâce et de sensibilité.

De même, l’excellence des écuyers du Cadre continue de briller dans les compétitions, comme à Rio en 2016, où le colonel Thibaut Vallette remporta la médaille d’or du concours complet par équipe.

L’Equitation de Tradition Française, dont le Cadre Noir est désormais dépositaire, est un art fait de discrétion, de maîtrise et de relations harmonieuse entre l’homme et le cheval, qualités non exclusives de la recherche de la perfection et du dépassement de soi.

Sa définition – une règle de vie ? - pourrait se résumer dans la formule du général L’Hotte, écuyer en chef en 1870 : "en avant, calme et droit".