Haras national d’Uzès

Uzes grusschevaux.JPG

Depuis dix ans, nous soutenons la réalisation d’un projet, mené étape par étape, de valorisation du patrimoine équestre du haras. Il s’appuie sur le développement de l’Ecole d’Attelage de Tradition et est prolongé par la réalisation d’un programme de rénovation d’éléments de la collection de voitures des Haras nationaux regroupés sur le site.

 

Il y a 10 ans, le paillé – antérieurement la grange du domaine agricole- servait d’entrepôt, notamment pour les voitures anciennes, et était totalement à l’abandon.

Grace au dynamisme des agents du Haras, et à l’appui du "Cercle des Entreprises Mécènes du Haras national d'Uzès", ce bâtiment a été transformé et est devenu un hall d’exposition des voitures, lesquelles ont été nettoyées, et, pour certaines, remises en état. 

Cette rénovation était complémentaire du programme de développement dans lequel s’intègre la création d’une école d’attelage de tradition, complémentaire de l’école du Pin, plus orientée vers l’attelage sportif. Pour l’anecdote, son responsable -Monsieur Louis Basty, ancien champion de France a présenté, lors des Crinières d’Or 2014 à Avignon, un attelage de 14 chevaux attelés en paire, battant ainsi le dernier record : en savoir plus... (vidéo « amateur » les Crinières d’Or 2014)

Parallèlement, Philippe Roche, responsable du patrimoine, a bâti une école de sellerie. La remise en état des différents cuirs des harnais et voitures représente un remarquable échantillon de possibilités.

 

Ce programme a une suite : le regroupement de voitures de la collection des Haras nationaux sur un site près d’Uzès. La restauration des principaux éléments s’appuie sur la compétence reconnue des agents du Haras, et permet de maintenir des savoirs et assurer leur transmission.

En 2018 et 2019, des travaux de charronnerie (roues et timons), ont été effectué sur six voitures, la difficulté étant de trouver des charrons encore capables de « châtrer » une roue (raboter la jante pour renforcer les raies et consolider l’ensemble). De même, un grand omnibus Lelorieux a été entièrement repeint, travail complexe car nécessitant de retrouver, par de savants mélanges, les teintes d’origine et effectuer les finitions avec précision.

 

Un exemple de la créativité du site : les arbres plantés sur les bordures du parking du haras représentent les principales essences utilisées dans la fabrication des éléments d’une voiture hippomobile, domaine dans lequel les connaissances réelles s’estompent irrémédiablement.

Aménagement de la grange du paillé en hall de présentation de voitures de collection

                                 

                                      le bâtiment 

 

 

 

 

 

      Etat initial

 

 

Après travaux

bat4.png