Cadre Général 

Cinq mille ans d’histoire partagée ont progressivement créé ce « Monde Equestre » dans lequel notre histoire et notre culture sont profondément enracinées. Sans remonter aux peintures rupestres de Lascaux, rappelons-nous simplement que la ville de Saumur ne serait pas la « Capitale de l’Equitation et des Arts Equestres » sans la promulgation de l’Edit de Nantes, ni, plus tard, l’intransigeance de jansénistes. De même, qui se souvient que l’expression « c’est une huile », provient de l’utilisation d’un essieu particulier, à bain d’huile, par les voitures hippomobiles dès la deuxième moitié du XIX siècle.

 

Le développement rapide de l’utilisation des « énergies fossiles », poussé par une industrialisation galopante, a progressivement écarté le cheval de notre société.

 

Que reste-t-il, dans notre monde de plus en plus urbain, de ces cinq millénaires d’histoire ?

  1. Un attachement à l’excellence équestre, maintenue par le Cadre Noir, et que l’UNESCO a inscrit en 2011 sur          la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité,

 

  2. Une image particulièrement positive du « cheval », porteur de valeurs fortes, et fréquemment utilisées dans la              communication, notamment commerciale

  3. Un grand intérêt pour les activités équestres, démontré par le développement de la pratique de l’équitation de            loisirs et succès des manifestations, et surtout un important patrimoine résiduel, matériel (bâtiments et équipements        spécifiques); zoologique (races d’équidés) ; culturel (compétences particulières ouvrages, gravures, photos) qui          est le lien avec cet atavique attachement.

 

Tout en restant modeste dans nos objectifs, nous nous efforçons de recréer ou de maintenir ce lien, indispensable pour éviter la disparition progressive de ce patrimoine, et orientons notre action selon les principes suivants :

-  Mobiliser autour d’un projet des partenaires-mécènes conscient des enjeux par la création du Cercles de Mécènes

-  Intégrer le projet dans les éléments qui en maintient l’ensemble, en envisageant l’amont et l’aval de l’action soutenue

- Valoriser le projet en lui permettant de répondre aux nouveaux besoins « sociétaux » que sont notamment l’intégration, la formation/transmission des avoirs, l’innovation.

-  Développer la créativité en mobilisant des intervenants particulièrement inventifs autour de projets novateurs et même « décalés ».

Développer des liens conviviaux entre les membres de l'association pour optimiser passion et efficacité. 

 

Nous vous présentons ci-après, sous forme notamment d’un album, un extrait des principaux résultats de nos 12 premières années d’activité. Cliquez sur « album : nos actions » (Ce document est la propriété exclusive de la SAHn) 

 

L’expérience acquise et l’évolution socio-économique nous amènent actuellement à compléter ces actions par une inflexion forte vers celles plus directement liées à l’intégration sociale et la médiation. Dans la conjoncture actuelle, il nous parait opportun de relancer et soutenir des initiatives promues il y a une dizaine d’année mais abandonnées faute de moyens.

 

Ces moyens, nous les obtiendrons par la valorisation des œuvres rassemblées dans la « Médiathèque du Monde Equestre », associant ainsi la sauvegarde d’un patrimoine voué à disparaitre à la réalisation d’actions d’intérêt général et au développement de la connaissance du Monde Equestre. Cliquez sur « médiathèque »